Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Élève gardien de la paix

Pablo SAURET

Victime du Devoir le 07 décembre 2021

Département

Gard (30)

Affectation

Nîmes - École Nationale de Police

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Maladie ou blessure contractée à l'occasion du service

Le 7 décembre 2021, l’élève gardien de la paix Pablo Sauret, vingt-et-un ans, était victime d’un arrêt cardiaque au cours d’une séance d’entrainement, dans le cadre de sa formation réalisée à l’école nationale de police de Nîmes (Gard), 263ème promotion.

Transporté par les médecins du SMUR aux urgences de l’hôpital local, il était malheureusement déclaré décédé à son admission.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Né le 15 septembre 2000 à Montpellier (Hérault). Entré dans la Police Nationale le 4 décembre 2018 en qualité de policier adjoint, Pablo Sauret était d’abord affecté au petit dépôt du Palais de Justice de Lyon à l’issue de sa formation, puis en unité de jour au commissariat de Villeurbanne.

Très estimé de ses collègues pour sa gentillesse et sa bonne humeur, attentif aux autres et très investi dans sa mission, ce passionné de photographie, de voyage et de cinéma avait trouvé une seconde famille dans la police.

Doté de compétences en informatique, il aspirait à se spécialiser dans la lutte contre la cybercriminalité.

« Il avait pour le Monde une sensibilité généreuse et engagée » ; comme l’explique sa mère. « J’ai perdu mon fils unique ; la police nationale a perdu un excellent élément. Il a été brillant pendant l’oral de son concours, où il avait obtenu la note de 18 ».

Ses proches évoquent : « Il est des êtres qui traversent la vie et dont le sillage éclaire nos chemins. Pablo était de ceux-là, et peu importe les obstacles : il traçait, il filait, droit devant. Intègre, courageux, engagé, les mots se bousculent qui parlent de Pablo et montrent le chemin. Gardien de la paix, rayon de soleil, Il nous délègue la mission de veiller sur cette paix si fragile, celle d’œuvrer, chacun et ensemble au partage du beau, du vrai, et de l’amour ».

Sources et références

Crédit photo : Mme Sauret Brigitte (tous droits réservés)
Actu 17 du 07/12/21 – Nîmes : Un élève gardien de la paix s’effondre durant un footing et décède à l’hôpital

Laisser un commentaire

  1. Ce jeune homme arrive dans mon service au TGI de Lyon au Petit dépôt 2019.
    Je l’ai formé du haut de mon petit grade tout comme lui…
    Un super collègue qui a su très vite prendre sa place dans mon cœur en tant que Ami…
    J’entends encore ses rires dus aux conneries qu’on a pu faire ensemble…
    On se disait tout et on pouvait compter l’un sur l’autre…
    Je vous souhaite à tous de rencontrer jour une personne comme lui…
    Mon Pablito…

  2. C’est bien triste d’apprendre qu’il a perdu la vie si jeune lors d’un entraînement.
    De lire ce qu’il représentait pour sa maman et ses proches, de toute évidence c’était une belle personne.
    COURAGE POUR SA MAMAN D’AVOIR PERDU SON SEUL ET UNIQUE ENFANT.
    Toutes mes condoléances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée