Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Noam BOULANGER

Victime du Devoir le 26 juillet 2014

Département

Essonne (91)

Affectation

CRS Autoroutière Sud IDF - Massy

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Au cours de la nuit du samedi 26 Juillet 2014, les usagers de l’Autoroute A6 circulant en direction de Paris signalent la présence d’un véhicule Volkswagen abandonné sur la bande d’arrêt d’urgence à hauteur de Courcouronnes (Essonne).Vers trois heures du matin, un équipage de police de la Compagnie Républicaine de Sécurité autoroutière Sud Île-de-France basée à Massy se porte sur les lieux et établie aussitôt un périmètre de sécurité.

Le gardien de la paix Noam Boulanger venait de procéder au balisage de la zone au moyen de plots de signalisation lorsque le conducteur d’un poids lourd de la société DB Schenker vient pulvériser leur fourgon administratif.
En arrêt cardio-respiratoire, le policier est médicalisé sur place par les services de secours mais son décès est malheureusement prononcé. Son équipier est transféré au centre hospitalier Sud-Francilien de Corbeil dans un état grave.

Biographie

Administration d'emploi

Compagnies Républicaines de Sécurité

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de l'Ordre Public - Sécurité Routière

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Croix de la Légion d'Honneur

Né le 29 octobre 1978 à Saint-Joseph (La Réunion) ; marié à Laeticia et père de deux enfants.

Cité à l’ordre de la nation ; élevé au rang de chevalier de la Légion d’Honneur ; page réalisée avec l’aimable autorisation de sa famille.
Noam Boulanger avait débuté sa carrière comme adjoint de sécurité à la Police aux Frontières de l’aéroport Roland-Garros avant d’être reçu au concours de la police nationale et de faire ses classes pour décrocher ses galons de gardien de la paix.
D’abord affecté dans un commissariat de métropole pour les missions de police-secours, il rejoignait la CRS N°5 de Massy et s’apprêtait à rentrer en congés bonifiés à La Réunion au mois de novembre pour y retrouver sa compagne et ses deux enfants.
Noam Boulanger était également un des nombreux membres actifs du collectif de gardiens de la paix (GPX 974) et avait demandé sa mutation pour La Réunion dès son arrivée dans l’Hexagone en 2008. Il repose désormais au cimetière du Butor sur son île natale.

Sources et références

JORF n°0192 du 21 août 2014 page 13903, texte n° 74, « Citation à l’ordre de la nation » / Infos974, article du 02/08/2014, « Le CRS Noam Boulanger inhumé à St-Joseph ce samedi » / Linfo.re, article du 24/07/2014, « Noam fauché sur l’autoroute, sa famille sous le choc »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée