Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Laurent KERSTEMONT

Victime du Devoir le 07 février 2016

Département

Oise (60)

Affectation

Beauvais

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de tir à l'entrainement ou en opération

Vendredi 5 Février 2016. Un gardien de la paix affecté à la police aux frontières de Beauvais (Oise) est victime de deux tirs déclenchés par une collègue présente avec lui, sur le pas de tir d’un d’entrainement réalisé en mouvement dans le stand de tir de l’hôtel de police.

Atteint grièvement à la tête par un projectile, il décède des suites de ses blessures deux jours plus tard au centre hospitalier d’Amiens. Une enquête est diligentée par la police judiciaire de Creil pour homicide involontaire et l’inspection générale de la police nationale est saisie.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Né le 24 juin 1968 à Beauvais (Oise) ; marié et père de trois enfants.

Cité à l’ordre de la Nation [1] ; nommé Lieutenant de police à titre posthume ; médaille de la sécurité intérieure, échelon or ; médaille d’Honneur de la Police Nationale, échelon or.
Originaire de Herchies dans l’Oise, Laurent Kerstemont, quarante-huit ans, était marié et père de trois enfants. Affecté à l’aéroport de Beauvais-Tillé, ce sportif amateur de course à pied décrit comme très discret mais toujours prêt à rendre service était un élément d’une grande valeur apprécié de ses pairs.

Entré dans la police en 1993, il avait d’abord été affecté à la circonscription de sécurité publique de Neuilly-sur-Seine où il passera 7 ans ½. En septembre 2001, il rejoint la CSP de Bourges mais son attachement à son département d’origine est fort et profond. Dès juin 2002, il est affecté à Beauvais et intègre la direction départementale de sécurité publique de l’Oise.

En février 2007, attiré par le monde du renseignement, il est nommé à la direction départementale des renseignements généraux de l’Oise.

Puis, en juillet 2009, il intègre la direction départementale de la police aux frontières de l’Oise, affect à l’aéroport de Beauvais-Tillé. Son engagement et sa compétence ont été soulignés par chacune de ses hiérarchies et lui ont valu deux lettres de félicitations et neuf témoignages de satisfaction.

Sources et références

[1] JORF n°0047 du 25 février 2016, texte n° 61 / Discours d’hommage de Didier Martin, du 22/02/2016 / Le Courrier Picard du 09/02/2016, « La collègue du policier tué poursuivie pour homicide involontaire » / L’Aisne Nouvelle du 08/02/2016, « Un policier mortellement blessé au stand de tir à Beauvais » / Le Courrier Picard du 07/02/2016, « Décès du policier accidenté au stand de tir » / Le Courrier Picard du 06/02/2016, « Accident au stand de tir : le policier touché à la tête dans un état grave »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée