Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Jean-Paul Mynier

Victime du devoir le 03 septembre 1977

Département

Loire-Atlantique (44)

Affectation

Nantes

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Vendredi 2 Septembre 1977. Un automobiliste circulant Quai de la Fosse à Nantes (Loire-Atlantique), sans permis de conduire et sans assurance, effectue brutalement une manoeuvre de demi-tour à l’intersection de la rue Mathurin-Brissonneau pour repartir dans le sens inverse.
Il refuse la priorité à un motard venant de face et lui coupe la route : Jean-Paul Mynier, gardien de la paix, est percuté et chute lourdement sur la voie publique.

En poste depuis sept ans à la compagnie de circulation du corps urbain de Nantes, une épouse et trois enfants l’attendaient à la maison.

Le jeune policier apprécié pour sa jovialité et sa franchise succombait à ses graves blessures au centre hospitalier de Nantes le lendemain matin, le jour même de son vingt-neuvième anniversaire.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Né le 3 septembre 1948 à Lanester (Morbihan). Marié, père de trois enfants.

Page réalisée avec l’aimable autorisation de sa famille.
Il repose désormais à Hennebont dans le Morbihan.

Sources et références

Entretien avec Lénaïck Mynier, archives presse (coupure)

Laisser un commentaire

  1. Merci pour votre travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée