Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sous-brigadier de police

Ghislain Lemarchand

Victime du devoir le 03 octobre 1991

Département

Seine-Maritime (76)

Affectation

Rouen

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Jeudi 3 Octobre 1991. Trois gardiens de la paix de la Formation Motocycliste Urbaine de Rouen (Seine-Maritime) veillent au flux de circulation sur un point de contrôle routier qu’ils viennent d’établir près du parc des expositions à Saint-Etienne-du-Rouvray ; ils sont positionnés sur un terre-plein central de la voie rapide menant à l’autoroute de Normandie.

Vers huit heures et demie du soir, probablement surpris par le dispositif, un automobiliste circulant à très grande vitesse en direction du centre-ville perd la maitrise de sa Renault 21 Nevada dont l’une des roues vient frapper violemment le bord du terre-plein. Le véhicule se déporte et vient faucher les trois policiers.

Les gardiens Pascal Deneubourg et Ghislain Lemarchand sont tués sur le coup ; quant au gardien Pascal Schang, vingt-neuf ans, il est transporté dans un état jugé désespéré à l’hôpital Charles-Nicolle. Il survivra avec de lourdes séquelles.

Le conducteur en état d’ivresse manifeste s’en sort indemne ; il s’agit de Christian Vignon, quarante-deux ans.

Dès le lendemain des faits, ce dernier est mis en examen pour homicides et blessures involontaires, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et défaut de maitrise. Les analyses toxicologiques révélaient alors un taux délictuel d’alcoolémie de 2,4g par litre de sang, aggravé par une forte consommation d’anti-dépresseurs.
Le 4 mai 1992, le tribunal correctionnel de Rouen condamne Vignon à trois ans de prison ferme et 30.000 francs d’amende.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de l'Ordre Public - Sécurité Routière

Spécialité

Unité Motocycliste

Titres et homologations

Décoration de la Légion d'Honneur

Né le 21 juillet 1956 à Barentin (Seine-Maritime) ; marié et père d’une petite fille âgée de 9 ans.

Entré dans la police en 1980, il avait débuté sa carrière à Paris avant de rejoindre à sa demande la circonscription de Rouen six ans plus tard.

Voir note [1] ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur [2] ; médaille d’Honneur de la Police Nationale.

Sources et références

[1] Citation à l’ordre de la Nation introuvable aux archives du JORF [2] JORF n°2 du 3 janvier 1992 page 110, « Décret portant nomination, ordre national du mérite » / Paris-Normandie du 04/10/1991, « Rouen : deux policiers tués par un chauffard » / Le Monde, article du 05/10/1991, « Deux policiers de Rouen tués par un chauffard en état d’ivresse » / Le Monde, article du 06/10/1991, « Un chauffard inculpé et écroué » / Le Monde, article du 06/05/1992, « Trois ans de prison ferme pour un chauffard ivre » / L’Humanité, article du 22/04/1992, « Une bombe sur la route ».

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée