Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Brigadier de police

Frédéric Hoiret

Victime du devoir le 28 avril 2011

Département

Charentes-Maritimes (17)

Affectation

La Rochelle

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Jeudi 28 Avril 2011. Trois gardiens de la paix motocyclistes de La Rochelle (Charente-Maritime) sont de retour d’une mission à Saintes.

Alors qu’ils empruntent la départementale 137, au lieu-dit Bel Air près de Tonnay-Charente, une automobiliste âgée de soixante-deux ans, domiciliée à Ballon, circulant dans le sens Rochefort-Saintes et transportant ses trois petits-enfants, se déporte pour une raison inconnue sur le milieu de la voie de circulation et vient percuter le peloton.

Le brigadier de police Frédéric Hoiret, trente-six ans, est percuté de front et meurt sur le coup.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de l'Ordre Public - Sécurité Routière

Spécialité

Unité Motocycliste

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Décoration de la Légion d'Honneur

Né le 9 juillet 1975 à Rue (Somme) ; marié et père d’un enfant.
Entré dans la police en 2001, il obtenait à sa sortie d’école un poste à la police aux frontières de Calais (Pas-de-Calais) avant de rejoindre la circonscription de Versailles (Yvelines) en tant que policier motocycliste. Muté à sa demande le 1er Octobre 2009 à la brigade motocycliste urbaine de La Rochelle, ses qualités professionnelles étaient unanimement appréciées.
Cité à l’ordre de la nation ; élevé au rang de Chevalier de légion d’Honneur ; nommé Major de police à titre posthume.

Sources et références

Sud-Ouest du 03/05/2011, « Hommage national au major Frédéric Hoiret »
Sud-Ouest du 29/04/2011, « Un policier tué à moto »

Laisser un commentaire

  1. Mon cher mari est décédé en service de ce tragique accident provoquée par une automobiliste qui ne sera jamais poursuivie.
    Si la perte de Frédéric reste un drame qui marquera ma famille à tout jamais, l’inaction de la justice – malgré la présence d’éléments tangibles au dossier – a amplifié notre désarroi, notre incompréhension et notre colère.
    Que mon ange repose en paix 🙏🏼

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée