Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

André Picout

Victime du devoir le 21 septembre 1944

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Le 21 septembre 1944, le gardien de la paix André Picout était en compagnie de son épouse Émilienne, de leur fille âgée de seize ans et d’Étienne Lalis dans leur loge de concierge 41 rue des Vinaigriers à Paris (Xe arr.) quand trois hommes armés firent irruption et tirèrent. Le couple Picout et Étienne Lalis furent tués. Ces assassinats auraient été l’œuvre d’anciens collaborateurs de la Gestapo impliqués dans des braquages aux faux policiers, et lesquels ont été démasqués par les résistants.

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Titres et homologations

Membre de la Résistance Intérieure Française (création de mouvements et de réseaux)

Né le 1er mars 1904 à Eperlecques (Pas-de-Calais) ; marié et père d’un enfant. Fils de François Pierre Louis, trente-cinq ans, cordonnier et de Marie Eugénie Léontine Mairez, vingt-huit ans, ménagère. André Picout était membre du réseau « Honneur de la Police » ; chef d’un corps-franc, il participa aux combats de la Libération de Paris, parmi les FFI retranchés dans la mairie du Xe arrondissement, qui ont soutenu pendant plusieurs heures l’assaut des soldats allemands,
appuyés par deux chars Panthers. Homologué au titre de la Résistance Intérieure Française.

Sources et références

Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 476157 / Maitron, notice PICOUT André, Henri, Pierre par Daniel Grason.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée