Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Vincent Martinez

Victime du devoir le 09 décembre 2020

Département

Seine-et-Marne (77)

Affectation

Meaux (CDI 77 Nord)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Dans la nuit du lundi au mardi 8 décembre 2020, un équipage de la brigade anticriminalité essuie le refus d’obtempérer du conducteur d’un véhicule Renault Laguna sur l’autoroute A4. Consécutivement aux indications fournies par les intervenants, un barrage de police est rapidement mis en place sur l’Avenue Paul-Séramy à Bailly-Romainvillers par des policiers de la Compagnie Départementale d’Intervention Nord basée à Meaux (Seine-et-Marne).

Vers minuit et demie, le véhicule suspect est piégé par une herse type stop-stick déployé par l’un des agents, ce qui a pour effet de crever les pneumatiques et de ralentir sa progression. L’équipage poursuivant procède aussitôt à l’interpellation du conducteur : un multirécidiviste âgé de vingt-six ans, en état d’ivresse.

Dans ce même laps de temps, le gardien de la paix Vincent Martinez, trente-trois ans, récupère la herse disposée sur la chaussée lorsqu’un second équipage de la brigade anticriminalité en progression rapide venant en assistance vient le faucher accidentellement.

Transporté dans un état grave à l’Hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris, le jeune policier plongé dans le coma devait décéder des suites de ses blessures la nuit suivante.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de l'Ordre Public - Sécurité Routière

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Décoration de la Légion d'Honneur

Né le 10 septembre 1987 à Troyes (Aube) ; célibataire, sans enfant.
Formé à l’école nationale de police de Reims, le gardien de la paix Martinez faisait partie de la 227ème promotion sortie en mars 2014.
Il avait effectué ses premiers pas dans la police en 2009, en intégrant la cinquième promotion des cadets de la République, formation qui permet notamment de se préparer au concours de gardien de la paix.
Cité à l’ordre de la Nation [1] ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur ; promu Capitaine de police à titre posthume.

Sources et références

[1] JORF n°3 du 03/01/2021, texte n°26 / L’Union du 10/12/2020, « Le policier mortellement percuté en Seine-et-Marne avait suivi sa formation à l’école de Reims » / La Marne du 09/12/2020, « Le policier renversé à Bailly-Romainvilliers est décédé »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée