Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardienne de la paix

Sandrine MORTAS

Victime du Devoir le 09 septembre 2014

Département

Eure (27)

Affectation

Évreux

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interception de véhicule

Arme utilisée

Homicide avec arme par destination

Au cours de la journée du samedi 6 Septembre 2014, alors qu’elle régulait le trafic routier sur le Boulevard des Baladas à Caen (Calvados) dans le contexte des jeux équestres mondiaux, Sandrine Mortas, trente-neuf ans, gardienne de la paix, fut percutée de dos par le pilote d’un deux-roues en état d’ivresse.

Mickaël Groult, trente-six ans, venait de refuser d’obtempérer à une sommation de s’arrêter effectuée par deux autres agents ; il accusait un taux d’alcoolémie de 2,38g.

Transportée aux urgences de l’hôpital de la ville avec un grave traumatisme crânien et plongée dans un coma artificiel, la policière succombait à ses blessures trois jours plus tard.

Le 20 novembre 2015, le tribunal correctionnel de Caen condamnait Groult à six ans de prison pour homicide involontaire, conduite sous l’empire d’un état alcoolique en récidive, défaut d’assurance, et non-respect d’une mesure de sécurité ». Déjà condamné à trois reprises pour conduite en état d’ivresse, il était placé en détention après le verdict.

Le 29 novembre 2021, alors qu’il était libéré sous condition depuis deux ans, le même tribunal condamna Groult pour conduite en état d’ivresse, après que ce dernier ait de nouveau provoqué un accident de la route sur la commune de Potigny.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Croix de la Légion d'Honneur

Née le 24 octobre 1975 à Rosny-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ; mariée, mère de trois enfants.

Entrée dans la police en 2002 à l’école de police de Roubaix (Nord), Sandrine Mortas débute sa carrière à la circonscription de sécurité publique de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis).

Affectée à Évreux (Eure) depuis 2007, elle travaillait en brigade de roulement de jour au poste de police de La Madeleine. Passionnée par les chevaux, elle s’était portée volontaire pour rejoindre le dispositif de sécurité des jeux équestres mondiaux.

Son époux évoque son souvenir : « J’utiliserai quatre mots pour la décrire : la beauté, la force, l’intelligence et une mère formidable. Elle élevait presque toute seule nos trois enfants. »

La 234ème promotion de gardiens de lapaix, forte de 955 élèves, porte son nom.

Triste ironie du sort, le grand-père de Sandrine, Pierre Porcher, gardien de la paix cycliste à la circonscription de Pantin, était tué, victime du devoir, dans des circonstances similaires en 1958.

Citée à l’ordre de la nation ; promue Lieutenant de police à titre posthume ; nomée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur ; médaille de la Sécurité Intérieure ; médaille pour Acte de Courage et de Dévouement ; médaille d’Honneur de la Police Nationale – échelons Or.

En septembre 2015, une stèle à la mémoire de Sandrine est dévoilée en présence de sa famille à l’intersection du boulevard des Baladas, en bas du viaduc de la Cavée, et du boulevard du Petit-Vallerent, face à l’entrée principale du parc-expo.

Sources et références

Hommage du 13/09/2014 rendu par M. Bernard Cazeneuve, minsitre de l’intérieur Ouest-France, article du 09/09/2015, « Il y a un an, la policière mourait aux jeux équestres »
Normandie-Actu du 21/11/2015, « Policière de l’Eure tuée par un scooter à Caen. Six ans de prison »
Ouest-France du 21/11/2015 « Une policière tuée par un scooter : 6 ans de prison »
Ouest-France du 01/12/2021 « Potigny. Malgré un lourd passif judiciaire, il conduit ivre »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée