Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sous-brigadier de police

Patrick Vésine

Victime du devoir le 31 mai 2001

Département

Val-de-Marne (94)

Affectation

Créteil

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Jeudi 31 Mai 2001. Deux gardiens de la paix de la Compagnie Motocycliste Urbaine Départementale du Val de Marne sont à la recherche d’un véhicule en fuite, dont le conducteur a refusé d’obtempérer à un contrôle de police dans le sud de la capitale. Les motards empruntent rapidement les grands axes routiers.
Il est environ trois heures et demie du matin lorsqu’à la Porte d’Ivry, dans le 13ème arrondissement de Paris, l’un des motards est fauché par un véhicule dont le conducteur vient de franchir l’intersection au feu rouge fixe.

Contre toute attente, les occupants de la voiture prennent aussitôt la fuite à pieds en abandonnant le corps meurtri du policier au sol. Des témoins ayant assisté à la scène livrent aussitôt des informations permettant de localiser et d’interpeller le conducteur en fuite, rue du Chevaleret. Il s’agit d’un ressortissant roumain âgé de vingt-et-un ans, et lequel tentait de se débarrasser de ses documents d’identité.

Malgré l’intervention rapide des services de secours, le sous-brigadier de police Patrick Vésine est déclaré décédé à 4h29 sur les lieux de l’accident. Âgé de quarante-six ans, il était marié et père de deux enfants.

Devant les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme, le mis en cause reconnait le délit de fuite et livre les noms de ses deux passagers : l’un est âgé d’une vingtaine d’années, l’autre est encore mineur. Tous deux sont arrêtés le lendemain matin dans un squat de Sevran en Seine-Saint-Denis.

Déférés au parquet de Paris et placés sous mandat de dépôt, les trois individus déjà connus des services de police étaient poursuivis pour « homicide involontaire, mise en danger de la vie d’autrui, non-assistance à personne en danger et délit de fuite ». (suites judiciaires inconnues)

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Spécialité

Unité Motocycliste

Titres et homologations

Croix de la Légion d'Honneur

Né le 15 novembre 1955 à Paris 4e ; marié et père de deux enfants.
Voir note [1] ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur [2] ; médaille d’Honneur de la Police Nationale.
Photo diffusée avec l’aimable contribution de son filleul.

Sources et références

[1] Absence inexpliquée de la citation à l’ordre de la nation dans les archives du JORF / [2] JORF n°181 du 7 août 2001, décret portant nomination / Le Parisien du 01/06/2001, « Un motard de la police tué par des chauffards » / Libération du 01/06/2001, « Un policier écrasé à Paris, le conducteur arrêté » / Le Nouvel Obs du 31/05/2001, « Un motard de la police tué à Paris »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée