Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Louis Lebeault

Victime du devoir le 11 novembre 1884

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Maladie contractée à l'occasion du service

Contenu à venir

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Entre les mois de juin à octobre de l’année 1884, Paris est frappée d’une seconde épidémie de choléra. Trois gardiens de la paix contribuant à l’organisation des secours et apportant leur aide aux malades trouvent la mort, victimes eux-mêmes de la terrible maladie. Leurs noms figurent le monument des victimes du devoir de la Préfecture de police.

Sources et références

Né à Druy-Parigny (Nièvre), le 16 mai 1850, marié.
Engagé volontaire, au 1er régiment de chasseurs d’Afrique le 14 avril 1869, il fut renvoyé dans ses foyers, à la mort de son père, le 7 juin 1873. Nommé, le 1er septembre 1875, gardien de la paix au 12e arrondissement.

Avait arrêté le 25 mars 1882, avenue Dausmenil, un cheval qui courait à fond de train vers la place de la Bastille. Pendant l’épidémie cholérique dès 1884, détaché provisoirement au commissariat de police du quartier des Quinze-Vingts, Lebeault fut chargé d’accompagner le maire du 12e arrondissement et le commissaire de police, M. Coton d’Englesqueville, auprès des malades qu’ils visitent.

sa mission avec le plus grand courage, et un soir, après avoir porté dans ses bras fléau Ilerlque arrivé à la dernière période de la maladie, il ressentit les premières atteintes du Aéau Il mourut le lendemain, 11 novembre 1884. Inhumé le 12 du même mois, dans une concession temporaire, au cimetière d’Ivry (ancien).

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée