Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Officier de police adjoint

Louis Baudens

Victime du devoir le 18 octobre 1957

Département

Val-d'Oise (95)

Affectation

Argenteuil

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Dans la soirée du vendredi 18 octobre 1957, dans le contexte de la guerre d’Algérie, un véhicule de police est visé par des tirs de pistolets-mitrailleurs par des individus embusqués non-identifiés à l’entrée du bidonville du Château de Mirabeau, commune Argenteuil (Val-d’Oise). Les policiers venaient enquêter à la suite de règlements de compte entre musulmans partisans du Mouvement National Algérien et ceux du Front de Libération National.

Des tirs de riposte entraine la fuite des assaillants. Dans la fourgonnette criblée de balles, le brigadier Tollé et l’inspecteur Garnier sont grièvement blessés ; l’officier de police adjoint Louis Baudens est tué.

La 1ère brigade mobile de la Police Judiciaire, assistée par d’importants renforts de gardiens de la paix des C.R.S. et de gendarmes mobiles, procède aussitôt à un quadrillage des lieux et à un recensement minutieux des habitants du bidonville. Les constatations effectuées démontrent que les agents sont tombés dans un guet-apens visant spécifiquement la police. (suites judiciaires ignorées)

Biographie

Corps

Corps des inspecteurs de police

Type d'unité

Unité d'investigation

Contenu à venir

Sources et références

Le Monde du 19/10/1957 « Un policier tué à Argenteuil »
Le Monde du 21/10/1957 « Gardiens de la paix, gendarmes et C.R.S. recensent les Nord-Africains du bidonville d’Argenteuil […] »
Le Monde du 22/10/1957 « Les enquêteurs estiment maintenant que la voiture de police est tombée dans un guet-apens »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée