Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Henri Renard

Victime du devoir le 11 décembre 1944

Département

Rhône (69)

Affectation

Lyon

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Le 5 février 1944, la police allemande procède à l’arrestation de Henri Renard, vingt-sept ans, gardien de la paix à Lyon (Rhône) pour menées subversives en faveur de la Résistance et détention d’une arme allemande volée. D’abord interné à la prison Montluc, il est transféré à Compiègne, le 15 mars, et déporté sous le protocole « Nuit et Brouillard » le 27 suivant à destination de Mauthausen-Gusen. Il décède dans les camps de la mort le 11 décembre 1944.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Titres et homologations

Mention "Mort en Déportation"

Né le 3 mars 1917 à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Médaille de la Résistance Intérieure Française ; Croix de guerre avec étoile d’argent.

Sources et références

Service historique de la Défense, Caen – Cote AC 21 P 530243 (MED)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée