Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Henri Morvan

Victime du devoir le 30 juillet 1982

Département

Loire-Atlantique (44)

Affectation

Nantes

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interpellation(s) d'individu(s)

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Vendredi 30 juillet 1982. Deux gardiens de la paix du corps urbain de Nantes (Loire-Atlantique) patrouillent dans le quartier du rond-point de Rennes lorsqu’ils sont avisés par radio qu’une agression vient de s’y commettre. Munis d’un signalement précis, les policiers surprennent le suspect qui fouille un sac à même le trottoir.

Le malfaiteur prend la fuite en abandonnant un butin de mille-huit-cent francs et du matériel de cambriolage.

Rattrapé rapidement par les deux policiers, il se débat vigoureusement et saisit un pistolet 6,35 qu’il dissimulait. Il fait feu à bout portant sur le gardien de la paix Henri Morvan à deux reprises, lequel meurt sur le coup. Puis il tire à une reprise sur le gardien de la paix Albert Vuaillat : ce dernier n’a la vie sauve que grâce à une pièce de 5 francs restée dans sa veste, et qui a dévié la trajectoire de la balle.

Le meurtrier est interpellé le soir même de la fusillade dans un hôtel où il s’était rendu avec sa compagne et une petite fille âgée de 14 mois. Jacques Nème, trente-quatre ans, originaire de la région lyonnaise, a déjà passé dix ans en prison pour de multiples vols qualifiés et violents ; il a été libéré le 9 avril 1979 après avoir répondu d’une condamnation à quatorze ans de prison.

Le 14 octobre 1983, la cour d’assises de Nantes condamne Nème à la réclusion criminelle à perpétuité, peine assortie d’une mesure de sûreté de vingt ans. Il est décédé depuis.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Né le 15 juillet 1955 à Brest (Finistère) de Hervé Morvan et AImée Pallier. Epoux de Jacqueline Fily, père d’un garçonnet de quatre ans. Entré dans la police en 1976.

Sources et références

Archives numériques, Le Monde du 02/08/1982, « Un policier tué par un malfaiteur » Archives numériques, Le Monde du 17/10/1983, Brève d’actualité « A Nantes… » *

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée