Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Inspecteur de police

Georges Pierron

Victime du devoir le 07 octobre 1944

Département

Loire (42)

Affectation

Saint-Etienne

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Le 7 octobre 1944, un groupe de résistants FFI effectue une mission de reconnaissance au cormet de Roselend, dans la région de Beaufort (Savoie) lorsqu’il confronte des soldats allemands. Georges Pierron, vingt-quatre ans, inspecteur de la police régionale d’Etat de Saint-Etienne (Loire), entré dans la clandestinité depuis le mois d’août, est tué à l’ennemi.

Biographie

Corps

Corps des inspecteurs de police

Type d'unité

Unité d'investigation

Titres et homologations

Mention "Mort pour la France"

Membre des Forces Françaises de l'Intérieur (maquis, corps-francs,...)

Citation à l'Ordre de la Nation

Né le 21 octobre 1919 à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales). Marié , sous-officier de carrière.

Entré dans la clandestinité le 30 août 1944 pour rejoindre un maquis de Saône-et-Loire. Inhumé à Beaufort.

Homologué aux forces françaises de l’intérieur avec le grade d’adjudant de la 1ere Division d’Infanterie Alpine ; mention « Mort pour la France »

Sources et références

Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 477116
Policer sous Vichy. Obéir ou résister ? – Société Lyonnaise d’Histoire de la Police – Michel Salager, p.315

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée