Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Inspecteur de police

Georges Batlle

Victime du devoir le 05 janvier 1973

Département

Bouches-du-Rhône (13)

Affectation

Marseille (Police Judiciaire)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interpellation(s) d'individu(s)

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Vendredi 5 Janvier 1973. Trois policiers du Groupe de Répression du Banditisme du Service Régional de la Police Judiciaire de Marseille (Bouches-du-Rhône), procèdent à une surveillance discrète d’un groupe d’individus présents dans un bar du quartier de la Bourse, Rue des Fabres.

Parmi eux, Armand Morini, cinquante-neuf ans, truand notoire domicilié sur la Canebière qu’ils suspectent d’écouler de faux documents. Peu avant onze heures, les malfaiteurs quittent le bar et se dirigent vers un véhicule Renault 16 immatriculé dans le Rhône stationné dans la rue ; instant choisi par les policiers pour interpeller le trio.

Le commissaire Robert Mesini ceinture Morini pour l’interpeller, tandis que ses collègues s’interposent devant la R16 que le conducteur vient de démarrer. Soudain l’un des malfaiteurs exhibe une arme de poing ; un échange de coups de feu éclate. L’inspecteur principal Georges Batlle, trente-cinq ans, est mortellement blessé à la tête ; le sous-brigadierAntoine Ferré, quarante-deux ans, est grièvement blessé au ventre.

Le tireur est abattu : Yves Martinez, vingt-quatre ans, un dangereux malfaiteur évadé de la prison de Saint-Roch depuis mai 1972 ; auteur de nombreux vols qualifiés et braquages sanglants commis dans plusieurs régions de France. Le troisième individu prend la fuite et ne sera jamais identifié. Dans le véhicule, les enquêteurs découvrent une grenade offensive, une somme en liquide de plus de cinquante mille francs provenant d’un vol à main armée, des faux documents d’identité, des certificats d’immatriculation et des permis de conduire vierges ou faux. Dès le lendemain la police effectue une vaste opération de contrôle dans le quartier de la Bourse qui aboutit à l’interpellation de trois individus en lien avec Martinez. (suites judiciaires ignorées)

Biographie

Corps

Corps des inspecteurs de police

Type d'unité

Unité d'investigation

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Né le 30 mars 1938 à Perpignan (Pyrénées-Orientales).
Cité à l’ordre de la Nation [1] ; nommé inspecteur divisionnaire à titre posthume.

Sources et références

[1] JORF du 09/01/1973, page 444 / Le Monde du 06/01/1973, « Un policier est tué au cours d’une fusillade avec trois malfaiteurs » / L’Impartial N°29141, page 1, « Fusillade en plein centre ville de Marseille » / Journal télévisé du 05/01/1973, « Reportage sur les lieux des faits en Une d’actualité »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée