Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Commissaire principal

Fernand Chaudières

Victime du devoir le 12 octobre 1982

Département

Vaucluse (84)

Affectation

Avignon (Police Judiciaire)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interpellation(s) d'individu(s)

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Mardi 12 Octobre 1982. Vers huit heures du soir, plusieurs agents du Service Régional de la Police Judiciaire sont sur le point de procéder à l’interpellation de trois malfaiteurs localisés au 4 Rue Blasco-Ibanez dans un appartement situé dans le sud de la commune d’Avignon (Vaucluse).

Ces derniers sont suspectés d’avoir commis plusieurs vols qualifiés dans la région et plus récemment un vol à main armée dans un établissement financier de Sorgues.

Alors que les policiers entrent dans l’appartement au premier étage, ils figent la situation et procèdent au menottage des malfaiteurs.

Mais l’un d’eux, Claude Renault, vingt-cinq ans, exhibe de façon soudaine un pistolet de calibre .38 et fait feu sur le commissaire de police Fernand Chaudières, trente-neuf ans, lequel est atteint mortellement à la gorge. Le tireur est aussitôt abattu dans le même temps par l’un des inspecteurs de police.

Biographie

Corps

Corps de conception et de direction

Type d'unité

Unité d'investigation

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Croix de la Légion d'Honneur

Né en 1943 à Oran (Algérie) ; marié, père de deux enfants. Inhumé au cimetière de Rognonas, commune au sud d’Avignon.

Commissaire de police le 1er septembre 1977, il débute sa carrière à Paris avant de rejoindre l’antenne vauclusienne du SRPJ le 23 septembre 1980.
Affecté à l’antenne de Montpellier en qualité d’adjoint au chef de la section économique, lorsqu’il trouve la mort en opération de police.

Cité à l’ordre de la nation ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur.

Page réalisée l’aimable autorisation de son filleul.

Sources et références

JORF du 04/01/1983, décret du 30/12/1982 portant nomination / Le Monde du 14/10/1982, article de Jean Leclaire, « A Avignon, un commissaire de police abattu par un malfaiteur »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée