Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Eugène Escoffier

Victime du devoir le 30 octobre 1943

Département

Loire (42)

Affectation

Saint-Chamond

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Le samedi 30 octobre 1943, dans le contexte d’une distribution de tickets d’alimentation sous l’occupation allemande, un individu présent dans une file d’attente devant la mairie de L’Horme (Loire), exhibe de façon soudaine une arme de poing et tire sur un agent de police du service d’ordre. Le gardien de la paix Eugène Escoffier, vingt-quatre ans, détaché du commissariat de Saint-Chamond, est mortellement blessé par deux projectiles.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Né le 22 avril 1919 à Saint-Chamond (Loire). Célibataire, sans enfant.

Sources et références

Journal des débats politiques et littéraires, 5 novembre 1943, p.2/2 – Un agent de police tué dans la Loire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée