Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sergent de ville

Etienne Mertz

Victime du devoir le 17 septembre 1871

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Arme utilisée

Homicide, autre moyen utilisé

Après les événements du 18 mars 1871, Etienne Mertz, sergent de ville sous le second empire était devenu suspect en raison de ses anciennes fonctions. Il fut dès lors arrêté quatre fois par les fédérés. Il ne parvint à s’échapper qu’après avoir couru les plus grands dangers. Mais les sévices reçus lors de ses arrestations mirent bientôt sa vie en péril ; il succomba à ses blessures le 17 septembre 1871.

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Né le 1er décembre 1812 à Sierck (Moselle) ; marié et père d’un enfant.
Libéré du service militaire après avoir accompli une période de huit années. Nommé sergent de ville le 16 février 1850, il occupa ce poste jusqu’au 31 janvier 1869, date à laquelle il fut admis à faire valoir ses droits à la retraite. Il entra ensuite à l’Administration des pompes funèbres. Inhumé le surlendemain, dans uneconcession temporaire du cimetière de Charonne.

Sources et références

Archives du Conseil Municipal de Paris, Rapports et Documents, année 1913, p.114

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée