Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Brigadier-chef de police

Eric Fauvet

Victime du devoir le 27 janvier 2009

Département

Hautes-Pyrénées (65)

Affectation

Lannemezan (CRS N°29, ex-175)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Phénomène physique : explosion, incendie, avalanche, noyade, chute dans le vide

Mardi27 Janvier 2009. Des effectifs de la Compagnie Républicaine de Sécurité N°29 de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) effectue un entrainement au sein d’un groupe de dix hommes de la section de montagne.

Le groupe parvient entre le lac d’Oncet et la station du Tourmalet, en dehors du domaine skiable. Sur une pente de difficulté moyenne, alors que le manteau neigeux est très instable, le passage des deux victimes, en retrait du groupe, a déclenché une avalanche 30 m au-dessus d’eux. Une avalanche modeste, environ 80 m de large sur 30 m de haut, la neige s’est accumulée au fond d’une cuvette au bas de la pente et a enseveli les deux hommes.
Leurs camarades les localisent grâce à leur balise Arva, et amorcent les secours. Vers 16 heures. Le peloton de gendarmerie de haute montagne, qui assure la permanence de secours, a dépêché un hélicoptère, onze hommes, un médecin du SMUR spécialisé et un maître-chien. Les deux hommes sont dégagés en moins d’une heure. Le gardien de la paix Olivier Mariande, victime d’une hypothermie, était enseveli sous un mètre de neige. Il a pu bouger la main pour brasser la neige et se ménager une poche d’air. Le brigadier-chef Éric Fauvet était enseveli sous 2 m, d’où un temps de dégagement plus long.
En arrêt cardiaque, ce dernier décède dans la soirée au centre hospitalier de Rangueuil, près de Toulouse.

Biographie

Administration d'emploi

Compagnies Républicaines de Sécurité

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Spécialité

Unité de Secours en Montagne

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Croix de la Légion d'Honneur

Né le 15 septembre 1963 à Saint-Just-Saint-Rambert (Loire). Marié, père de trois enfants.
Originaire d’Ax-les-Thermes, Eric Fauvet avait quarante-cinq ans ; il était marié et père de trois enfants. Son père était gendarme et son frère commande le peloton de gendarmerie de haute montagne de Savignac (Ariège). Domicilié dans son département d’origine, il faisait chaque fois la route pour se rendre à sa permanence, pour vivre son métier : sa passion.
Entré dans la Police Nationale en 1986 à l’âge de 21 ans, il intègre la Compagnie Républicaine de Sécurité, promotion 118. Ce sportif accompli met sa passion au service de son engagement, en devenant notamment instructeur au centre national de Chamonix (CNEAS). Membre de l’équipe nationale de ski alpin, il participe à de nombreuses compétitions.
En 1992 il est nommé à Lannemezan à la CRS N°29. En 1998 il obtient son diplôme de guide de haute montagne et passe ensuite avec succès le concours de brigadier-chef. Il est nommé Capitaine de police à titre posthume et cité à l’ordre de la nation.

Sources et références

Fichier des personnes décédées en France, 1970-2019 / JORF n°0031 du 6 février 2009, page 2114, texte n° 28, « Citation à l’ordre de la nation » / Ariège News, article du 01/02/2009, « L’Ariège a rendu un dernier hommage au Capitaine Eric Fauvet »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée