Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Daniel Guigues

Victime du devoir le 28 décembre 1980

Département

Alpes-Maritimes (06)

Affectation

St-Laurent-du-Var (CRS N°6, ex-157 et 158)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Phénomène physique : explosion, incendie, avalanche, noyade, chute dans le vide

Dimanche 28 Décembre 1980. Un détachement d’une douzaine de gardiens de la paix de la section montagne de la Compagnie Républicaine de Sécurité N°47 de Grenoble (Isère) est sollicitée afin d’assurer la protection, l’acheminement du matériel et le bon déroulement des travaux d’une équipe de cinéastes en haute montagne.

Il s’agit de trois travailleurs indépendants de l’émission Les Carnets de l’Aventure présentée par Didier Renier sur une chaîne grand public.

Cette section est renforcée par des éléments de la C.R.S. N°58 de Perpignan, de la C.R.S. N°29 de Lannemezan et de la C.R.S. N°6 de Saint-Laurent-du-Var ; ce groupement est constitué de vingt agents placés sous les ordres du Lieutenant Michel Barrère.
La météo est clémente et l’équipe se trouve sur le site de la Cascade des Moulins, commune de La Grave (Hautes-Alpes).

Une caravane de six agents se trouvent en cordée sur le plateau d’Emparis qui surplombe la cascade lorsqu’ils sont surpris par une avalanche de glace.

L’aspirant guide Dominique Caux, vingt-sept ans, a tout juste le temps de prévenir les équipes qui suivent leur trace avant d’être emporté avec quatre agents : les gardiens de la paix Alain Darre, vingt-sept ans, Daniel Guigues, trente ans, René Quentin, vingt-trois ans et Patrick Marie, vingt-quatre ans.

De cette caravane, seul le gardien de la paix Marc Galmard est retrouvé vivant.

Leurs obsèques officielles sont célébrées à la cathédrale de Grenoble en présence de leurs épouses dans une atmosphère très douloureuse.

Ce drame a remis en question l’utilisation des compagnies républicaines de sécurité dans l’escorte d’entreprises privées pour les activités de haute montagne.

Les sections des compagnies républicaines de sécurité affectées à la surveillance des massifs montagneux ont totalisé 2 515 interventions au cours de l’année 1980 selon le bulletin d’information du ministère de l’intérieur.

Dans le même temps elles ont secouru 1 734 blessés, assisté 332 personnes en difficulté et retrouvé les corps de 55 victimes. Depuis 1953, 19 C.R.S. ont payé de leur vie de telles actions.

Biographie

Administration d'emploi

Compagnies Républicaines de Sécurité

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Spécialité

Unité de Secours en Montagne

Né le 22 février 1950 à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône).

Sources et références

Entretien avec Sylvie Foisel-Guigues
Police Mobiles, « Le drame de la cascade des Moulins » (lien)
Journal télévisé du 28/12/1980
Le Monde, article du 30/12/1980, « Huit morts en montagne au cours du week-end »
Le Monde, article du 01/01/1981, « M. Chritian Bonnet a assisté aux obsèques des 5 CRS tués dans une avalanche »
Le Monde, article du 10/01/1981, « 2515 interventions des CRS en montagne en 1980 »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée