Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Brigadier de police

Christophe Moser

Victime du devoir le 23 juin 2010

Département

Hautes-Pyrénées (65)

Affectation

Lannemezan (CRS N°29, ex-175)

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Phénomène physique : explosion, incendie, avalanche, noyade, chute dans le vide

Mercredi 23 juin 2010. Une section de la Compagnie Républicaine de Sécurité N°29 basée à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) effectue une mission de reconnaissance dans la face ouest du Pic du Taillon, sur la commune de Gavarnie-Gèdre, à une altitude de 3040 mètres. Les conditions météo sont très bonnes et la neige est dure.
L’exercice touche à sa fin lorsqu’un accident se produit sur une goulotte : le brigadier Christophe Moser, trente-sept ans, dévisse et fait une chute mortelle de plus de 300m dans le vide alors qu’il se trouve désencordé

Biographie

Administration d'emploi

Compagnies Républicaines de Sécurité

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Spécialité

Unité de Secours en Montagne

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Décoration de la Légion d'Honneur

Né le 5 mai 1973 à Drancy (Seine-Saint-Denis) ; en union libre.

Cité à l’ordre de la Nation ; nommé lieutenant de police à titre posthume ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur ; médaille d’Honneur de la Police Nationale ; médaille d’or des actes de courage et de dévouement obtenue à trois reprises.
Originaire de Montauban, la montagne était pour lui une véritable passion car avant même son entrée dans la police à l’âge de vingt-deux ans, il avait effectué son service militaire chez les chasseurs alpins.

A l’issue de sa formation à l’école nationale de police de Marseille, il était affecté en région parisienne, dans le 16ème arrondissement de Paris puis à la CRS N°2 de Vaucresson (Hauts-de-Seine). En septembre 2001, il intégrait logiquement la section montagne de la CRS N°29.

Depuis plus de dix ans, après plus de trois cents sauvetages à son actif, il donnait toute la mesure de son courage et de son dévouement. Chef de cordée, sauveteur-skieur, sauveteur-canyon, sauveteur-spéléo, sauveteur en montagne, il avait enchaîné toutes les qualifications techniques jusqu’à obtenir, en 2007, sa promotion au grade de brigadier.

Sources et références

JORF du 13/09/2015, texte 3, « Décret portant nomination »JORF du 26/06/2010, texte 56, « Citation à l’ordre de la nation »
La Dépêche du 24/06/2010
La Dépêche du 26/06/2010
Allocution de Brice Hortefeux du 26/06/2010

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée