Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Charles Raulin

Victime du devoir le 01 mars 1878

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Maladie contractée à l'occasion du service

En décembre 1877, le gardien de la paix Charles Raulin est victime de la morsure d’un animal enragé alors qu’il se trouve en service, rue Royale dans le 8ème arrondissement de Paris.

Il ne put se remettre complètement et fut obligé de cesser son service au bout de trois mois, et de se faire admettre à l’hôpital de la Charité. Il y mourut de la rage le 1er mars 1878

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Né le 19 juin 1846 à Laon (Aisne) ; marié et père un enfant âgé de quelques mois seulement.

Libéré du service militaire après avoir accompli une période de sept ans, Charles Raulin entrait à la Préfecture de police le 1er juillet 1875 et fut attaché au 8ème arrondissement. En plusieurs circonstances, il se signala à l’attention de ses chefs par sa courageuse conduite, notamment le 27 novembre 1877 en arrêtant un cheval emporté rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Inhumé dans une concession temporaire, au cimetière d’Ivry.

Sources et références

Conseil municipal de la ville de Paris, rapports et documents, année 1913, page 115.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée