Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Camille Langry

Victime du devoir le 26 octobre 1942

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Le 9 octobre 1941, plusieurs gardiens de la paix du 10e arrdt de Paris, dont Camille Langry, trente-neuf ans, sont arrêtés sur leur lieu de travail par les services allemands. Comme eux, iI est accusé d’assistance aux juifs et aux résistants, de propos anti-allemands, et de propagande gaulliste. Il était effectivement très actif au sein du réseau « Libération-Nord ».

Conduit au siège de la police d’occupation allemande à l’Hôtel Edouard VII pour un interrogatoire brutal, il est interné à Fresnes, puis déporté de Paris, gare de l’Est, le 15 décembre (Convoi FMD I.019 NN) à la prison de Hagen en Allemagne ; puis déporté au camp de Oranienbourg-Sachsenhausen où il meurt le 26 octobre 1942.

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Titres et homologations

Membre de la Résistance Intérieure Française (création de mouvements et de réseaux)

Membre des Déportés et Internés de la Résistance

Mention "Mort en Déportation"

Né le 20/04/1903 à Landreville (Aube). Domicilié à Vincennes (75), 25 avenue de Paris.

Entré dans l’administration le 1er février 1926, comme gardien de la paix au commissariat du 10e arrdt de Paris.

Homologué au titre de la Résistance Intérieure Française avec le grade d’Adjudant ; mention « déporté et interné de la Résistance » [1] ; mention « Mort en déportation » [2]

Sources et références

[1] Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 336574
[2] JORF du 28/01/1993 ; arrêté du 06/07/1993.v>
Au cœur de la Préfecture de Police : de la Résistance à la Libération (2e partie), coord. Luc Rudolph

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée