Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Gardien de la paix

Aristide Primet

Victime du devoir le 27 juillet 1927

Département

Paris (75)

Affectation

Paris

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Circonstances ignorées ; nom présent au dossier de carrière des victimes du devoir ; décès survenu à La Roche de Glun (Drôme)

Biographie

Administration d'emploi

Préfecture de police

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Né le 1er septembre 1889 à St-Pargoire (Hérault) de Antoine et Anna Sournia ; époux de Laure Juvenon ; père de trois enfants.

Engagé volontaire pour une période de cinq ans en du 31 août 1907 au 30 août 1913 ; infanterie coloniale ; campagne de Madagascar. Entré à la Préfecture de Police en qualité de gardien de la paix le 1er octobre 1913 et militarisé dans le coprs des gardiens de la paix pendant la première guerre mondiale.

Sources et références

Arbre génalogique PRIMET Web Site, géré par Marie-Laure Guien sur myheritage.fr

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée