Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Inspecteur de police

André Mourgue

Victime du devoir le 06 avril 1982

Département

Gard (30)

Affectation

Bagnols-sur-Cèze

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interception de véhicule

Arme utilisée

Homicide avec arme par destination

Dans la nuit du lundi au mardi 6 Avril 1982, l’inspecteur de police André Mourgue regagne son domicile après avoir terminé son service de nuit au commissariat de Bagnols-sur-Cèze (Gard).

Vers minuit et demie, alors qu’il se trouve sur le parking de la Place Pierre Boulot, il surprend des individus en train de commettre des dégradations suivies de vols dans des véhicules en stationnement. Mis en fuite, les malfaiteurs montent à bord d’une Mercedes 450 SLE et percute volontairement le policier venu se placer en opposition sur la voie.

Trainé sur une centaine de mètres, l’inspecteur Mourgue est retrouvé mortellement blessé à même le sol. Faisant montre d’une détermination totale à ne jamais être identifiés, les malfaiteurs étaient revenus incendier volontairement les deux véhicules fracturés.

L’enquête menée par le service régional de police judiciaire n’aboutira jamais à l’identification des meurtriers ; le véhicule des fuyards immatriculé dans les Yvelines et volé à Monteux près de Carpentras restait introuvable.

Biographie

Corps

Corps des inspecteurs de police

Type d'unité

Unité d'investigation

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Né le 11 mai 1945 à Nîmes (Gard). Marié, père de deux enfants.
Décrit comme un homme de valeurs, pour lequel son engagement dans la police nationale avait un réel sens, l’inspecteur Mourgue avait débuté sa carrière en région parisienne, et plus particulièrement à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Originaire du Gard, il obtenait une affectation à Bagnols-sur-Cèze pour se rapprocher du noyau familial.
Cité à l’ordre de la nation ; promu inspecteur principal de police à titre posthume.
Inhumé au cimetière de Branoux-les-Taillades.
Une esplanade a été inaugurée depuis à Bagnols-sur-Cèze tout près du commissariat local en mémoire de l’inspecteur victime du devoir.

Sources et références

Journal officiel du 08/04/1982 – page 1062, « Citation à l’ordre de la nation » Le Monde du 07/04/1982, « Un policier tué par des voleurs de voitures »
Le Monde du 10/04/1982, « Mme Badinter s’engage à demander des peines sévères contre les meurtriers de policiers »
Objectif Gard, 27/08/2017, « André mourgue ou le mystère du policier sauvagement tué « 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée