Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Commissaire de police

Robert Coutenceau

Victime du devoir le 18 mars 1944

Département

Rhône (69)

Affectation

Lyon

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Guerre ou terrorisme

Le 22 novembre 1943, vers 4 h du matin, la Sicherheitspolizei, police de sûreté allemande, investissait l’hôtel Vittet à Annecy (Haute-Savoie) ; elle mettait en état d’arrestation le commissaire principal de police Robert Coutanceau, quarante-huit ans, pour menées subversives en faveur de la Résistance pour laquelle il oeuvrait effectivement clandestinement comme agent de renseignements du Noyautage des Administrations Publiques (NAP) – Hector, et pour avoir aidé activement à la sauvegarde des juifs (voir biographie.

Conduit à Lyon pour interrogatoires, il est par la suite emprisonné à Fresnes, puis interné au camp de Compiègne-Royallieu. Il est finalement déporté au camp de Buchenwald le 29 janvier 1944 où il décède le 18 mars suivant.

Biographie

Corps

Corps de conception et de direction

Titres et homologations

Mention "Mort pour la France"

Membre des Forces Françaises Combattantes (renseignement, action et évasion)

Membre de la Résistance Intérieure Française (création de mouvements et de réseaux)

Statut "Déporté, Interné de la Résistance"

Mention "Mort en Déportation"

Croix de la Légion d'Honneur

Né le 24 septembre 1895 aux Aydes – Orléans (Loiret), de Zéphyr Léon Coutenceau et Marie-Angèle Thierry.

Fils de policier, il entre lui-même dans l’administration après une période de services militaires dans les régiments d’infanterie ; campagne contre l’Allemagne du 19 décembre 1914, date son incorporation, au 13 avril 1919 ; blessé au combat par éclats d’obus et cité à trois reprises ; titulaire de la médaille militaire et de la Croix de guerre avec trois étoiles de bronze, il obtient une pension d’invalidité le 15 mars 1925.

Affecté spécial en qualité de secrétaire de police à Orléans, il est nommé commissaire de police à Laigle (Orne) du 15 octobre 1925 au 15 août 1934, date à laquelle il est affecté à Vienne (Isère). Il y séjourne jusqu’au 11 mars 1938, jour de son installation à Lyon, 8e puis 7e arrdt.

Le 12 septembre 1943, il est nommé commissaire principal de 2e classe à Annecy (Haute-Savoie), jusqu’à son arrestation par la police allemande (voir circonstances). Son éloignement de Lyon, dans une région frontalière où la surveillance de la Milice et de la Gestapo était particulièrement renforcée, a été certainement motivé par les soupçons pesant sur lui. Dès le second semestre 1940, Robert Couteanceau avait effectivement noué des contacts avec la Résistance ; mis en relation avec le photographe Marcel Grosse, chef du SR/Hector. À partir de février 1941, il devenait agent P1 du NAP/Police – Noyautage des Administrations Publiques -, en contact étroit avec le commissaire Louis Triffe de la police de sûreté de Lyon PJ/ST, membre de réseaux de renseignements et du NAP/Police.

Homologué lieutenant des Forces Françaises Combattantes – réseau NAP ; reclassé commissaire divisionnaire à titre posthume par ordonnance du 15 juin 1946 ; Médaille d’Honneur de la Police ; Médaille de la Résistance, « Juste parmi les Nations ».

Sources et références

Société Lyonnaise d’Histoire de la Police, Michel Salager – Robert Coutenceau
Les Amis de la Fondation de la Résistance, notice de Renée Wathier : Coutenceau Robert André
Arch. Dép. Orne, matricules militaires, classe 1915 (Alençon), n°1196
Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 148872 (FFC, DIR)
Service historique de la Défense, Caen – Cote AC 21 P 439 358 (MED)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée