Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sous-brigadier de police

Noël Marchand

Victime du devoir le 07 septembre 2001

Département

Indre-et-Loire (37)

Affectation

Tours

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Vendredi 7 Septembre 2001. Deux gardiens de la paix de la Formation Motocycliste Urbaine de Tours (Indre et Loire) viennent de procéder au contrôle d’un poids-lourd sur la Route de la Membrolle, commune de Saint-Cyr-sur-Loire.

Vers 15h30, alors qu’il se trouve en amont pour aménager le flux de la circulation, le sous-brigadier Noël Marchand est percuté par un automobiliste, dont le véhicule vient s’encastrer dans le camion. Le chauffard accuse un taux d’alcoolémie de 0,84mg d’alcool par litre d’air expiré. Marié et père de trois enfants, le policier décédait quelques instants plus tard des suites de graves traumatismes. Il avait cinquante-trois ans.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de l'Ordre Public - Sécurité Routière

Spécialité

Unité Motocycliste

Titres et homologations

Décoration de la Légion d'Honneur

Né le 31 mai 1950 à Angers (Maine-et-Loire) ; marié et père de trois enfants.
Noël Marchand était le secrétaire général du Club Motocycliste de la Police Nationale Centre-Pays-de-Loire depuis près de trente ans. Il était à l’initiative de la création du Rallye des Turons. Reconnu pour son engagement, sa disponibilité et son amabilité, il était entré dans la Police Nationale en 1971 et rejoignait dès 1975 la formation motocycliste urbaine de Tours pour ne plus la quitter. La moto était effectivement sa passion, et il avait su la mettre au service de la sécurité de ses concitoyens, animant chaque été à la Foire de Tours une piste d’initiation à la conduite moto pour les jeunes.
Voir note [1] ; élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur [2] ; promu Lieutenant de police à titre posthume ; médaille d’Honneur de la Police Nationale ; médaille d’or des actes de courage et de dévouement.

Sources et références

[1] Absence inexpliquée de la citation à l’ordre de la Nation dans les archives du JORF / [2] JORF n° 301 du 28/12/2001, « Décret portant nomination » / La Nouvelle république du 09/09/2011, « En mémoire de Noël Marchand » / Magazine CMPN N°066, année 2001, article dédié « Salut Nono… »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée