Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Inspecteur de police de sûreté

Georges Langelot

Victime du devoir le 25 avril 1937

Département

Loire-Atlantique (44)

Affectation

Nantes

Partagez

Circonstances

Décès d'origine accidentelle

Cause du décès

Accident de voie publique, de trajet, aérien ou naval

Dans la nuit du 24 au 25 avril 1937, la fête bat son plein à la salle du Boccage à Nantes (Loire-Atlantique). Un repas de noces y est organisé suivi d’un bal. Vers 2 heures du matin, au moment où les invités quittent la salle, une employée constate la disparition de plusieurs fourrures. Le larcin, réalisé dans le corridor de la salle, porte sur «un renard teinte zibeline, une cravate de vison et une cravate de putois» d’une valeur totale estimée à 2200 francs.

Une demi-heure après les faits, trois agents de la Sûreté se rendent sur place pour procéder aux premières recherches. Ayant stationné leur véhicule le long du trottoir, ils entrent dans l’établissement quand, soudain, les freins de la voiture cèdent. Georges Langelot abandonne ses deux collègues et se précipite vers la voiture. Il saute sur le marchepied de l’automobile dans l’espoir d’atteindre le frein. Malheureusement, le véhicule prend de la vitesse et percute un mur projetant l’agent au sol.Grièvement blessé, Georges Langelot décède quelques heures plus tard.

Biographie

Corps

Corps des inspecteurs de police

Type d'unité

Unité d'investigation

Né le 30 octobre 1901 à La Villeneuve-au-Chêne (Aube).
Le jour de ses obsèques, le 28 avril 1937, M. Fernand Leroy, Préfet, dépose sur le cercueil de la victime la médaille d’Or du dévouement. Elle est remise à sa veuve le vendredi 30 avril dans les bureaux du commissaire Lemoine qui récompense 13 ans de service.

Sources et références

Lettre d’information trimestrielle des Archives municipales de Nantes, numéro 31, 1er semestre 2012

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée