Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sergent de ville retraité

Damien Levigne

Victime du devoir le 14 octobre 1904

Département

Puy-de-Dôme (63)

Affectation

Thiers

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interpellation(s) d'individu(s)

Arme utilisée

Homicide par arme à feu

Dans la nuit du 14 octobre 1904, vers les quatre heures du matin, Michel Morel, vingt-deux ans, est surpris en flagrant délit de vol avec effraction de l’horlogerie-bijouterie Etèvenard, sise Rue de la Gare dans cette même commune. Alors que le malfaiteur particulièrement coopératif est amené dans le poste de police pour une fouille en règle, ce dernier exhibe de façon soudaine une arme de poing et tire sur les agents présents. Il blesse le brigadier Vergne et l’agent Gironde ; il atteint mortellement le doyen des policiers de Thiers, un sergent de ville retraité ayant servi à la sûreté de Vichy, M.Damien Lévigne, âgé de quatre-vingt-cinq ans, et lequel avait toujours coeur à servir la communauté.

Le bruit des coups de feu ont attiré de rudes gaillards devant le bureau de police ; Morel était maitrisé sans aucun ménagement. Il s’agit d’un malfaiteur déserteur des bataillons disciplianires d’Afrique qui circulait avec des documents d’identité volés, et connu de la justice à sept reprises pour vols qualifiés.

Le 21 février 1905 la cour d’assises du Puy-de-Dôme condamne Morel aux travaux forcés à perpétuité en colonie pénitentiaire de Guyane Française. Il parvient à s’en évader le 17 juin 1911 sans jamais être repris.

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Né le 3 avril 1819 à Vollore-Ville (Puy-de-Dôme) de Joseph (tisserand) et Jeanne Giraudias.
Marié le 27 février 1848 avec Gidon Anne, divorcé ; marié le 11 juin 1854 avec Anne Sauzzede, le couple a un enfant.
Inhumé au cimetière Saint-Jean à Thiers.

Sources et références

Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire, 22 février 1905, p.2/4, « Le bandit Morel »
Registres des condamnés coloniaux, Territoire : Guyane française, N°H5388, Morel, Michel Georges

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée