Mémorial des Policiers français Victimes du Devoir

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »

Jean d’ORMESSON

Soumettre un complément

Sous-brigadier de police

Sandrine Mortas

Victime du devoir le 10 septembre 2014

Département

Eure (27)

Affectation

Evreux

Partagez

Circonstances

Décès d'origine criminelle

Contexte

Interception de véhicule

Arme utilisée

Homicide avec arme par destination

Samedi 6 Septembre 2014. Les Jeux Équestres Mondiaux ont lieu durant l’été pour la première fois en France, en Normandie. Cette célèbre épreuve réunit tous les quatre ans les championnats du monde de huit disciplines équestres. Du 23 Août au 7 Septembre, jusqu’à 500.000 spectateurs sont attendus. Pour un événement de cette envergure, des infrastructures adéquates et un service de sécurité conséquent étaient nécessaires.

A Caen (Calvados), les policiers nationaux de la région on été sollicités en renfort pour un service d’ordre en marge du village équestre. La gardienne de la paix Sandrine Mortas se trouve sur un point de régulation du trafic routier, boulevard des Baladas, lorsqu’elle est percutée très violemment de dos par le pilote d’un deux-roues.
Accusant un taux d’alcoolémie de 2,38g, Mickaël Groult, trente-six ans venait de refuser d’obtempérer à une sommation de s’arrêter effectuée par un autre agent. Il est immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Quant à la policière, elle est transportée aux urgences de l’hôpital de la ville avec un grave traumatisme crânien et plongée dans un coma artificiel.
Le 10 septembre, elle succombe vers 2h30 du matin. Âgée de trente-neuf ans, elle était mariée et mère de trois enfants.

Placé en détention provisoire pour une durée qui ne peut durer un an en matière correctionnelle, Groult est inculpé pour « homicide involontaire, conduite sous l’empire d’un état alcoolique en récidive, défaut d’assurance, non-respect d’une mesure de sécurité ».

Biographie

Corps

Corps d'encadrement et d'application

Type d'unité

Unité de Voie Publique - Service Général

Titres et homologations

Citation à l'Ordre de la Nation

Décoration de la Légion d'Honneur

Née le 24 octobre 1975 à Rosny-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ; mariée, mère de trois enfants.
Entrée dans la police en 2002 à l’école de police de Roubaix (Nord), elle débute sa carrière à la circonscription de sécurité publique de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Affectée à Évreux (Eure) depuis 2007, elle travaillait en brigade de roulement de jour au poste de police de La Madeleine.

Sandrine Mortas était passionnée par l’équitation et s’était portée volontaire pour rejoindre le dispositif de sécurité des jeux mondiaux.La 234ème promotion de gardiens de lapaix, forte de 955 élèves, porte son nom.

Triste ironie du sort, le grand-père de Sandrine, Pierre Porcher, agent de police cycliste à la circonscription de Pantin, était tué, victime du devoir, dans des circonstances analogues en 1958.
Citée à l’ordre de la nation ; nommée Lieutenant de police à titre posthume ; élevée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur, la Médaille de la Sécurité Intérieure, la Médaille pour Acte de Courage et de Dévouement et la Médaille d’Honneur de la Police Nationale, échelons or. (lire l’allocution)

En septembre 2015, une stèle à la mémoire de Sandrine est dévoilée en présence de sa famille à l’intersection du boulevard des Baladas, en bas du viaduc de la Cavée, et du boulevard du Petit-Vallerent, face à l’entrée principale du parc-expo. La même semaine, la détention provisoire du prévenu prend fin.
Pagé réalisée avec l’aimable autorisation de son époux.

Sources et références

Hommage du 13/09/2014 rendu par M. Bernard Cazeneuve, minsitre de l’intérieur Ouest-France, article du 09/09/2015, « Il y a un an, la policière mourait aux jeux équestres »
Normandie-Actu du 21/11/2015, « Policière de l’Eure tuée par un scooter à Caen. Six ans de prison »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires irrespectueux ne seront pas acceptés. Pour une demande particulière, merci d'utiliser le formulaire de contact.
Les champs marqués d'une asterisque (*) sont obligatoires.

Rechercher dans le Mémorial

Recherche par nom Recherche avancée